Mon chien aboie : causes et pistes de solution

chien qui aboie dans la rue

Un chien qui aboie de temps en temps, lorsqu’il voit un passant dans la rue ou un oiseau dans le jardin par exemple, a un comportement tout à fait normal. L’aboiement est son principal mode de communication et lui sert notamment à prévenir sa maîtresse ou son maître dès qu’il voit quelque chose. Mais quand le chien continue à aboyer alors que manifestement, rien ne le justifie, le comportement devient alors anormal. La première chose à faire, c’est d’essayer de comprendre ce qui est à l’origine de ses aboiements intempestifs. Parfois on peut réussir seul à élucider le mystère, parfois il faudra recourir à l’aide d’un professionnel, comme le vétérinaire voire même un comportementaliste canin. Une fois la cause trouvée, on peut alors envisager des solutions.

Pourquoi mon chien aboie sans cesse ?

D’emblée, il n’est pas évident de savoir pourquoi notre toutou aboie sans cesse, mais on peut émettre des hypothèses en fonction de notre situation, de la personnalité du chien, de son mode de vie, de sa santé, etc.

Mon chien s’ennuie

L’ennui peut être à l’origine d’aboiements à répétitions. Un chien constamment laissé seul dehors, qui aura peu d’interactions, peut par exemple être en clin à ce type de comportement. Il exprime son ennui et son inconfort vis-à-vis de la solitude. Il arrive aussi qu’un chien s’ennuie même quand nous sommes dans les parages, assez près de lui. Dans ce cas, le problème vient peut-être d’un manque de jeu ou de sortie avec le maître ou la maîtresse.
Si vous pensez que votre chien s’ennuie, essayer de dégager un peu de temps régulièrement pour partager des moments avec lui, à l’intérieur ou à l’extérieur. C’est important qu’il vous sente disponible un peu tous les jours (ou beaucoup, c’est encore mieux si vous pouvez !). La régularité est importante car on touche à la notion de routine, très rassurante et cadrante pour un chien.

Mon chien est anxieux

Plusieurs raisons peuvent amener un chien à devenir anxieux. Tout d’abord, il y a les particularités génétiques sur lesquelles on ne peut pas intervenir. Puis il y a une partie non négligeable de la psychologie du chien qui se construit tout au long de son développement. Le processus démarre à la naissance avec l’éducation que lui procure sa mère et se poursuit à nos côtés lorsqu’on le prend en charge. À ce sujet, il faut autant que possible éviter certains comportements qui ont tendance à rendre notre chien anxieux.

Comme il est écrit plus haut, accorder de l’attention à son toutou est capital mais il faut tout de même trouver le juste équilibre. Étouffer notre chien d’amour avec des câlins à répétions n’est pas toujours une bonne chose. Il faut lui apprendre à pouvoir rester seul, à acquérir une certaine indépendance. Un endroit qui lui est dédié et où il se sent bien, comme un panier ou une niche, peut l’aider dans cette étape.

Quand le chien souffre déjà d’anxiété, il est recommandé de consulter un spécialiste canin pour qu’il puisse déterminer la marche à suivre et même, dans certains cas, envisager un traitement thérapeutique. Sinon, les fleurs de Bach sont réputées pour avoir des vertus apaisantes sur les animaux de compagnie.

chien qui aboie

Mon chien aboie : attentions aux espaces clos

Vouloir délimiter un espace qui est propre à votre boule de poil est une bonne chose. Cela peut se faire avec l’usage d’un tapis, d’un panier ou encore d’une cabane pour chien. L’avantage de ces espaces est que votre animal pourra sortir dès qu’il le souhaite.

En revanche, on ne conseillera pas l’usage de dispositifs clos qui enferment le chien, sans possibilité de sortir. Cela peut en effet être très anxiogène pour lui et l’amener à aboyer à corps perdu. Le matériel de type cage ou chenil avec peu d’espace seront donc à écarter. Un chien qui se sent libre a moins de raison d’aboyer qu’un chien confiné et frustré.

Les aboiements pour obtenir quelque chose

Il est possible que votre chien ait pris l’habitude d’aboyer pour réclamer quelque chose. Prenons un exemple tout bête. Votre chien a faim et il vous le fait savoir en aboyant. N’ayant pas envie qu’il continue à faire autant de bruit, vous céder et lui donner à manger alors que ce n’était pas forcément l’heure. En faisant ça, vous validez chez lui l’idée que, dès qu’il aboie, il peut obtenir de vous quelque chose.

Si vous êtes dans ce cas là, il faudrait alors inverser la vapeur en lui rappelant l’une des bases de votre relation : vous êtes celui qui commandez. Il faudra alors lui résister pour ne pas céder à ses caprices. À force de travail et de patience, il réapprendra à se servir de sa voix de ténor à bon escient. Si vous ne parvenez pas à reprendre votre rôle de chef, l’aide d’un comportementaliste pourra vous y aider.

Un sens accru de la garde du territoire

En fonction des races de chien et du tempérament propre à votre ami canin, il fait peut-être parti des chiens qui ont une propension très forte à la territorialité et à la défense de votre foyer. Si, de là où il se trouve dans votre domicile, il peut y voir beaucoup de passages, il y a de fortes chances qu’il aboie beaucoup. Dans ce cas, il sera peut être judicieux de le mettre dans une zone de la maison ou de l’appartement qui ne donne pas de visibilité sur les zones de passage. Le risque étant par contre qu’il s’ennuie davantage, vous pourrez décider de le remettre devant la fenêtre à certains moments.

Il peut y avoir énormément de causes différentes qui poussent votre chien à aboyer sans arrêt et il est malheureusement possible que vous ne trouviez pas la réponse dans cet article. L’aboiement du chien pouvant être fatiguant pour vous, votre famille, et générateur de conflits avec le voisinage, nous vous invitons à consulter un professionnel de la psychologie canine si les problèmes d’aboiements persistent.